De septembre 2007 à novembre 2009, ce qui a changé…

Conseil fédéral, image controversée
Album : Conseil fédéral, image controversée
Avec ce photomontage s'achèvent mes chroniques "Actu côté culture" à l'antenne d'Espace 2. Le blog continue cependant...
2 images
Voir l'album

Pour ma dernière chronique dans le cadre des Matinales d’Espace 2, je me suis demandé ce qui – de septembre 2007 à novembre 2009 – avait changé. J’ai ainsi parcouru mes chroniques hebdomadaires et j’ai constaté que Christoph Blocher n’était plus conseiller fédéral, que Jean-Pierre Gattoni n’écrivait plus ses chroniques Au jour le jour dans « Le Matin », que l’ancien procureur de la Confédération, Valentin Roschacher, qui peint des montagnes comme on empile des classeurs fédéraux, n’avait pas encore consterné les cimaises d’une galerie romande, manquerait plus que çà…, que Nicolas Sarkozy avait épousé Carla Bruni afin que les Français cessâssent de s’intéresser à la visite controversée de Kadhafi à Paris, il y a peut-être une piste à suivre dans notre différent avec le leader lybien, non… ?, que le canton de Vaud n’était toujours pas doté d’un musée cantonal des Beaux-Arts digne de ce nom, que Christophe Mörgeli, appelé incidemment Mörgele-Menggele par Pascal Couchepin, était un miraculé de la circulation, que les JO de Pékin n’avaient pas fait l’objet d’un boycott, malgré notre cri d’indignation lancé à ce micro, nous sommes peu de choses, mon Dieu !, que les molosses et autres chiens imbéciles n’avaient pas défiguré suffisamment d’enfants pour qu’une législation fédérale les interdise enfin, que Jean-Pierre Elkabbach, qui avait annoncé par erreur la mort de Pascal Sevran, n’était plus le patron d’Europe 1, que le député au Grand Conseil vaudois UDC Pierre-Yves Rappaz, qui se déclarait cliniquement « anorexique de la culture », était toujours vivant, que Laurence Ferrari était toujours sur TF1, malgré le naufrage de son JT, que l’Agassizhorn, cette montagne des Alpes bernoises que d’aucuns voulaient débaptiser sous prétexte que le célèbre glaciologue Louis Agassiz avait émis des thèses racistes à l’encontre des Noirs, s’appelait toujours Agassizhorn, que les protons qui tournèrent quelques jours durant dans l’accélérateur de particules du CERN à Genève n’ont pas généré de trous noirs dans lesquels la Radio Suisse romande et le reste du monde auraient dû s’évaporer, que Micheline Calmy-Rey avait troqué son voile musulman contre un sac à main rouge sang, qu’entre deux pannes, le métro lausannois desservait de temps en temps les stations de la capitale vaudoise, que Rachida Dati, avec ou sans bague à 15’000 euros n’était plus Garde des Sceaux, que George Bush n’était plus Président des Etats-Unis, que Sœur Emmanuelle avait gagné le ciel, que Monseigneur Williamson avait été poliment mais fermement prié de fermer son clapet, que Pierre Maudet voulait encore effacer quelques graffitis genevois avant de briguer le Conseil fédéral…

J’arrête ce cortège, non sans ajouter deux choses au demeurant. Premièrement, je constate que l’actualité brûlante dont la presse se fait l’écho concerne une image controversée, la photographie du Conseil fédéral remanié, où, par la grâce de Photoshop, l’on s’est contenté de copier-coller Didier Burkhalter en lieu et place de Couchepin. Ainsi, pour notre plus grand plaisir, l’image fait-elle encore et toujours débat. Deuxièmement, je voudrais simplement dire la joie que j’ai eue à me retrouver dans ce studio d’Espace 2…

Vous pouvez voir la photographie controversée du Conseil fédéral en consultant l’album ci-dessus. Et écouter une dernière fois cette chronique telle qu’elle a été diffusée sur les ondes de la Radio Suisse romande, à la page des Matinales d’Espace 2, en cloquant sur ce lien: www.rsr.ch

Laisser un commentaire