Les riches sont surreprésentés à la télévision

Abbaye cistercienne de Silvacane
Album : Abbaye cistercienne de Silvacane
L'architecture religieuse du Moyen-Age oscille équitablement entre pauvreté et richesse, selon que l'on considérait le Christ comme un Etre pauvre ou riche. Une égalité de traitement dont le télévision ne fait pas preuve, à en croire le CSA.
10 images
Voir l'album

On ne prête qu’aux riches ! C’est la conclusion d’un rapport que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel vient de publier à propos de la représentation des couches sociales à la télévision. Bien que minoritaires dans notre société, les classes aisées sont surreprésentées, tant dans les spots publicitaires et les journaux d’actualité que dans les émissions de divertissement et les documentaires.

Un tiers du temps d’antenne leur est en effet alloué nous dit le CSA qui voit à cela plusieurs explications : la pub, par exemple, est par définition méliorative, elle invente des scénettes idylliques, avec des environnements paisibles, des gens heureux jouissant d’un standing auquel la consommation du produit vanté contribue. Les journaux télévisés aiment généralement décortiquer l’actualité sous l’autorité d’un expert, d’un sociologue ou d’un politicien confirmé qui appartiennent tous à une couche sociale et intellectuelle supérieure. Les feuilletons à succès, de Dallas à Desperate Houswifes, nous introduisent dans l’univers cossu des patrons, des propriétaires ou des riches bourgeoises. Certes, ces derniers éprouvent des sentiments universels, partagés par toutes les couches sociales, tels que la jalousie, la mesquinerie ou la haine, toutefois ces travers, qui eussent été jugés sordides dans l’univers de Charles Dickens ou d’Emile Zola, acquièrent une sorte de grâce dès lors qu’ils concernent les riches. Enfin, on rappellera combien les frasques des stars hollywoodiennes captivent le téléspectateur moyen, le nombre d’émissions qui leur sont consacrées le prouve et l’on pense immédiatement au dessinateur Reiser qui, dans Hara-Kiri, comparaît riches d’antan et pauvres d’aujourd’hui: quand les riches allaient en vacances, c’était classe, quand c’est les pauvres, c’est un désastre écologique ; quand les riches se droguaient, c’était baudelairien, quand c’est les pauvres, c’est un fléau national… Et Reiser de conclure : « Supprimons les pauvres ! »

L’art occidental a longtemps été l’apanage des riches. Art de cour, art au service de la noblesse ou de la bourgeoisie triomphante soucieuses de s’immortaliser. Dans le domaine religieux toutefois, l’art a été confronté à l’une des controverses les plus célèbres de l’histoire du christianisme, la pauvreté ou le richesse présumées du Christ, une controverse qui allait dès le XIIe siècle influer considérablement sur sa représentation ou sa célébration. Le Christ était pauvre, il quémandait le gîte et le couvert chez l’habitant, disait St-Bernard de Clairvaux (1090-1153). Jésus est le Fils de Dieu, rien ne doit être négligé, ni l’or, ni les pierres précieuses, pour l’adorer, rétorquait Suger de Saint-Denis (1081-1151). La controverse n’ayant jamais été résolue, c’est ainsi que dans nos églises occidentales, le Christ est équitablement représenté. Dans des abbayes sobres et simples, des vaisseaux de pierres où perce une lumière naturelle tombant sur des autels épurés d’une part ; dans des cathédrales à l’enchanteresse sophistication, déambulatoire, baies immenses ornées de vitraux polyphoniques, triple élévation de la nef, voûte en lierne faîtière, colonnettes élancées retombant sur des chapiteaux ciselés d’acanthe, d’autre part. Le grand-messe cathodique devrait dès lors s’inspirer de la messe catholique…

Vous pouvez voir quelques exemples d’architecture religieuse riche ou pauvre en consultant l’album ci-dessus. Et écouter cette chronique telle qu’elle a été diffusée sur les ondes de la Radio suisse romande, à la page des Matinales d’Espace 2, en cliquant sur ce lien: www.rsr.ch

Une réponse à “Les riches sont surreprésentés à la télévision”

  1. Logiciel architecture 3D dit :

    Malheureusement le lien rsr.ch ne marche pas…

Laisser un commentaire