Pour Valérie Boyer, députée UMP, les photographies retouchées doivent être signalées comme telles.

Limage qui a mis le feu aux poudres
Album : L'image qui a mis le feu aux poudres
Sharon Stone, 51 ans, qui s'écrie, dans Paris Match: "J'ai 50 ans et alors?" Alors ? Excessivement belle, excessivement parfaite, ...excessivement retouchée, Stone soulève la polémique, au point qu'une députée française veut légiférer en la matière.
5 images
Voir l'album

Les photos retouchées sont-elles si préjudiciables à la vérité de l’information qu’il faille une loi ? Une députée française se mobilise en tous les cas pour que l’utilisation des logiciels de retouche soit dorénavant indiquée sur les images.

Deux cas récents de manipulations informatiques de l’image photographique ont probablement mis le feu aux poudres. Cet été, tout le monde a vu dans « Paris-Match » les photos de Sharon Stone resplendissante, toute en jambes et seins nus, disant : « J’ai 50 ans et alors ? » Seulement voilà, comme l’écrivait le quotidien « Le Matin », « entre les coups de scalpel, les injections de divers élixirs de jouvence, les petits plats mitonnés par son nutritionniste personnel et, surtout, le sacro-saint logiciel Photoshop, l’ex-actrice de cinéma n’a plus rien de réel. » Plus récemment, le coup de gueule de la comédienne française Florence Foresti devant sa photo en couverture du magazine « Psychologies » a également fait grand bruit. Sans l’avoir prévenue, le magazine a en effet jugé bon de corriger informatiquement le nez disgracieux de l’humoriste préférée des Français comme le concède aujourd’hui le directeur de la rédaction : « C’est une photo en gros plan, et on a gommé une ombre qui exagérait un peu le petit défaut qu’elle a sur le nez. » Ces falsifications, qui s’ajoutent à une longue liste de fraudes informatiques, parmi lesquels on rappellera les bourrelets gommées de Sarkozy, torse nu, faisant du canoë avec son fils Louis, ont incité Valérie Boyer, députée UMP des Bouches-du-Rhône, à obliger que la mention « photo retouchée » soit apposée en-dessous de toute photographie retravaillée, afin, dit-elle, de « lutter contre cette image de la femme toujours jeune et mince qui peut avoir une mauvaise influence sur les adolescentes. »

Pour le bien de la photographie et afin de préserver son extraordinaire pouvoir de restitution de la réalité, on voudrait applaudir à deux mains cette initiative. Malheureusement, celle-ci s’ajoute à une liste tellement longue de mesures coercitives édictées par le pouvoir en place à l’encontre de la presse et du droit à l’image, que cette initiative devient suspecte, sachant que Madame Boyer est affiliée au parti de la majorité présidentielle. D’autre part, l’application de cette initiative s’avère tout simplement inopérante, dès lors que les stars ou les mannequins qui viennent poser devant l’objectif ont eu recours à la chirurgie plastique… Faudra-t-il apposer la mention « Image non retouchée d’un corps non retouché » ? ; « Image retouchée d’un corps non retouché » ?; « Image retouchée d’un corps retouché » ? On le voit, c’est un casse-tête qu’aucune liposuccion ne saurait réparer…

Il serait néanmoins à propos de rappeler à « Paris-Match », champion du monde toute catégorie de la retouche photographique, les engagements que sa rédaction avait prises en 1998, suite au scandale de sa couverture consacrée à la réception de Ernst de Hanovre à Monte-Carlo, à l’occasion de ses fiançailles avec Caroline de Monaco. On y voyait, dans une intimité d’alcôve exceptionnelle, les deux tourtereaux souriants et énamourés. En réalité, les deux amants étaient entourés de nombreux invités. Pire, entre eux deux s’était intercalée la comtesse Albina de Boisrouvray, cousine de Caroline, qui affichait par ailleurs un décolleté des plus vertigineux. Dénoncé par le photographe, le magazine s’était excusé et avait édicté sur une pleine page, une charte de bonne conduite pour les éditions à venir. Mon oeil…

Vous pouvez voir les photos retouchées de Sharon Stone, de Florence Foresti et du couple Caroline et Ernst de Hanovre en consultant l’album ci-dessus. Et écouter cette chronique telle qu’elle a été diffusée sur les ondes de la Radio Suisse Romande, à la page des Matinales d’Espace 2, en cliquant sur ce lien: www.rsr.ch

Ci-dessous, par ailleurs, vous pouvez comprendre la démarche du magazine « Elle » qui a publié récemment les portrait de huit stars féminines sans le moindre maquillage, ni le moindre fard.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Laisser un commentaire